Après 15 ans d’exil, Moustapha Ould Chafi rentre ce dimanche au pays

sam, 10/17/2020 - 19:52

Le retour de Moustapha Ould Chafi dans son pays sera soigneusement chorégraphié. Après 15 ans d’exil forcé l’opposant Mauritanien regagnera sa terre natale ce dimanche.

Moustapha Ould Chafi dans un communiqué a exprimé ses remerciements au président de la République, Mohamed Ould Ghazouani, qui a levé l’injustice qui lui avait été infligée – et à d’autres – du régime précédent.

Ould Chafi a aussi remercié les forces démocratiques de l’opposition ainsi qu’aux forces de la jeunesse et aux personnalités nationales, y compris des intellectuels, des juristes et des professionnels des médias, affirmant qu’il retournait en Mauritanie la tête haute, après avoir été mis à l’écart au cours de la dernière décennie.

Ould Chafi a écrit : "la langue n’est pas toujours souple pour exprimer des sentiments à tous les moments; Il y a des moments où la langue se rétrécit. C’est l’un d’entre eux pour moi, le moment du retour à la richesse de la nation, libre, la tête haute après plus d’une décennie d’expulsions et de persécutions, d’intrigues, de tentatives d’enlèvement, de distorsions et de fabrications.

Je serai parmi vous, si Dieu le veut, au sein de la patrie dont j’en ai été privé dans les moments difficiles où le plus cher de moi est parti et que je n’ai pas pu venir lui dire adieu, et cela nous a donné un sentiment supplémentaire de la nécessité pour nous tous de nous sacrifier pour la justice, et pour que personne ne soit opprimé par nous, notre cher pays a besoin de nous tous. Nous pouvons tous, mériter et être mieux lotis.

Je suis ici aujourd’hui pour vous dire après avoir remercié chacun de vous, que je suis avec vous pour renouveler l’alliance et marcher pour la lutte pour atteindre les valeurs qui nous ont toujours réunis; Les valeurs de justice, de liberté, de démocratie, d’égalité et de fin des pratiques de tyrannie, de corruption, d’esclavage, d’injustice et de racisme.

Compte tenu des conditions globales de la pandémie du coronavirus et de l’éloignement social qu’elle exige et impose, et compte tenu de l’éloignement de l’aéroport de la ville, j’invite les citoyens qui souhaitent me recevoir à s’abstenir d’aller à l’aéroport et je serai honoré de vous rendre visite à tous et de vous rencontrer chez vous, si Dieu le veut."

Par Moustapha Sidiya

SENALIOUNE