Des membres du gouvernement commentent les travaux du Conseil des ministres du 28/04/2021

jeu, 04/29/2021 - 01:48

Des membres du gouvernement ont commenté dans l'après-midi, les travaux du Conseil des ministres tenu plus tôt dans la journée. Il s’agit du ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Technologies de l'Information et de la Communication, porte-parole du gouvernement, M. Sidi Ould Salem, du ministre du Développement rural M. Dy Ould Zeïn, du ministre des Affaires économiques et de la Promotion des Secteurs productifs M. Kane Ousmane Mamoudou et du ministre de l'Emploi, de la Jeunesse et des Sports, M. Taleb Ould Sid’Ahmed.

Le porte-parole du gouvernement, M. Sidi Ould Salem, a indiqué que le Conseil a étudié et approuvé plusieurs projets de lois, de décrets et des communications.

Parmi les projets adoptés, figure celui portant création d’un établissement public à caractère administratif pour la promotion des recherches dans le domaine agropastoral. le conseil a également suivi une communication conjointe des ministères de l'Emploi, de la Jeunesse et des Sports et des Affaires économiques de la Promotion des Secteurs productifs.

Le ministre des Affaires économiques et de la Promotion des Secteurs Productifs, M. Kane Ousmane Mamoudou a indiqué que la communication qu’il a présentée au Conseil des ministres, relative au dispositif de suivi pour la performance des projets et programmes de développement, est d’un intérêt majeur pour la population, car le pays mobilise d’importantes ressources auprès de ses partenaires de l’extérieur pour financer son économie. Aujourd’hui le portefeuille des projets actifs est d’une valeur de 1200 milliards MRO répartis entre 128 projets. Ce montant est principalement composé de prêts concessionnelles à des conditions favorables et de dons.

Il a affirmé qu’un retard très important a été constaté dans l’exécution de ces projets et programmes. Ce retard a un impact négatif sur le budget de L’État, sur l’image du pays à l’extérieur, sur sa capacité à mobiliser ses ressources et surtout, un effet négatif sur la population. Les citoyens sont en effet les premières victimes de ces retards. Le gouvernement s'emploie à accélérer l’exécution de ces projets. Le ministre des Affaires économiques a affirmé que des décisions concernant principalement les parties prenantes nationales, ont été prises, au terme desquelles, les départements concernés doivent procéder régulièrement à une évaluation des projets financés par les partenaires internationaux, pour s’assurer de la qualité des services rendus. Les contrats des responsables des projets seront indexés sur la réalisation des projets.

Pour sa part, le ministre du Développement rural, M. Dy Ould Zeïn, a commenté le projet de décret portant création d'un établissement public à caractère administratif spécialisé dans les recherches dans le domaine agropastoral. Cet établissement qui intègrera l'Institut national des ressources animales, contribuera au développement des races animales. Il a souligné que ce projet traduit la volonté du gouvernement de favoriser l’autosuffisance dans ce domaine. Le ministre a également indiqué que la création de cet établissement rentre dans le cadre de la stratégie2020-2025 du département qui vise la relace du développement rural.

D’autre part, le ministre de l'Emploi, de la Jeunesse et des Sports a indiqué qu’il a présenté une communication conjointe avec le ministre des Affaires économiques sur la contribution des secteurs productifs dans le domaine de l’emploi. Le ministre de l’Emploi a rappelé les différents enjeux de l’emploi en Mauritanie et fait remarquer que l’enseignement non adapté au marché de l’emploi est à l’origine du chômage des jeunes dont le taux atteint aujourd’hui, 44%. Il a également rappelé que la restructuration de l’ANAPEJ est programmée et qu'elle interviendra à partir du mois prochain sur toute l'étendue du territoire. Il est prévu de créer un logiciel d’information qui permettra de déterminer les besoins de la jeunesse en matière d'emplois. Il a également annoncé que la deuxième phase du projet ‘’Machroui moustagbaly’’ sera lancée dès le mois de mai prochain. Le ministre a précisé que les secteurs productifs offrent plus de 2100 opportunités d’emploi ; c’est pourquoi il a été décidé de renforcer le partenariat avec les différents secteurs pour la création de plusieurs emplois. Il a également annoncé que le ministère des Pêches et de l’Économie maritime prévoit cette année, la création de 10.000 emplois avant d'exhorter les jeunes à s'orienter vers les secteurs productifs qui offrent plus d’opportunités d'emplois.