ELECTIONS 2021: DES FEMMES MAIRES DE TROIS GRANDES VILLES, UNE PREMIÈRE

sam, 09/25/2021 - 10:13

Pour la première fois dans l’histoire du Maroc, trois grandes villes devraient être dirigées par des femmes. C’est en tout cas ce que laissent penser les premiers échos des tractations en coulisse que mènent les partis qui ont remporté les élections communales et régionales.Al Akhbar rapporte, dans son édition du lundi 13 septembre, que les villes de Casablanca, Marrakech et Rabat devraient voir des femmes prendre les rênes de leurs mairies. Dans la ville ocre, Fatima-Zahra Mansouri, du PAM, semble en effet bien partie pour être la prochaine maire, elle qui avait déjà présidé le Conseil communal entre 2009 et 2015.

Dans la capitale économique, les premiers pronostics donnent Nabila Rmili, du RNI, à la mairie. Cette dernière s’est fait connaître du grand public, en cette période de pandémie grâce, notamment, à son poste de Directrice régionale de la santé. Elle a également été vice-présidente du Conseil de la ville dans une précédente mandature. Toujours selon Al Akhbar, c’est Asmaa Rhlalou du RNI qui devrait diriger la mairie de Rabat. Elle a déjà géré le secrétariat du bureau de la Chambre des représentants lors de l’ancienne législature.

Ce sont donc là les grandes révélations du moment sur les tractations des partis arrivés en tête des élections, à savoir le RNI, le PAM et l’Istiqlal. Ce sont d’ailleurs ces trois partis qui se partageront la majorité des Conseil régionaux et communaux durant ce mandat. Pour le parti du Tracteur, il devrait ainsi présider cinq Conseils régionaux, à commencer par celui de Rabat-Salé-Kénitra. Rachid Abdi, qui avait présidé le groupe parlementaire du PAM lors de la précédente législature, serait le favori dans cette région. Son confrère Adil Barakat devrait quant à lui présider le Conseil de la région de Béni Mellal-Khenifra, tandis que Abdenbi Bioui devrait être reconduit pour un deuxième mandat dans la région de l’Oriental. Samir Koudra est, lui, pressenti au Conseil de la Région de Marrakech-Safi, au moment où Abdelouahab Belfquih devrait présider la région de Guelmim-Oued Noun.

Le quotidien ajoute que les régions de Casablanca-Settat, Tanger-Tetouan, Souss Massa et Draâ Tafilalet seront confiées au RNI. Sur ces deux dernières régions, ce sont les noms d'Ibrahim Hafidi et d'Abrou Ahrou qui sont avancés, tandis qu’à Tanger-Tétouan cela se joue entre Omar Mourou et Latifa Abda.

Enfin, Al Akhbar rapporte que l’Istiqlal devrait présider les Conseils de la région de Laâyoune Saquia Lhamra, avec Hamdi Ould Rchid comme favori, et Dakhla Oued Dahab. Les partis majoritaires ont, par ailleurs, décidé de laisser la présidence de Fès-Meknès à Mohand Laenser du Mouvement Populaire, et ce même si c’est le RNI qui est arrivé en tête des élections.

Par Fayza Senhaji