FURIEUSE, L'ALGÉRIE RÉAGIT AUX VÉRITÉS ASSÉNÉES PAR EMMANUEL MACRON

dim, 10/03/2021 - 07:49

L'Algérie a annoncé, samedi 2 octobre 2021, le "rappel immédiat pour consultation" de son ambassadeur à Paris, en expliquant cette décision par son "rejet catégorique" des déclarations attribuées au président français, Emmanuel Macron, évoquant notamment "un système politico-militaire" au pouvoir à Alger.

Dans un communiqué, la présidence algérienne a dit exprimer son "rejet de toute ingérence dans ses affaires intérieures", en précisant réagir à des "propos non démentis que plusieurs sources françaises ont attribué nommément" à Emmanuel Macron. En raison d'une "situation particulièrement inadmissible engendrée par ces propos irresponsables", Alger a décidé "le rappel immédiat pour consultation" de son ambassadeur à Paris Mohamed Antar-Daoud.

 

Avant-même qu'Alger diffuse un deuxième communiqué expliquant sa courte annonce initiale via la télévision publique, les médias algériens avaient diffusé largement des déclarations prêtées au président français, publiées par le journal Le Monde samedi matin, en les qualifiant d'"acerbes" et de "dérapage".

 

Selon un article qui relate une rencontre jeudi entre le président et de jeunes descendants de protagonistes de la guerre d'Algérie (1954-1962), le président français estimerait qu'après son indépendance en 1962, l'Algérie s'est construite sur "une rente mémorielle", entretenue par "le système politico-militaire".

 

Selon Le Monde, Macron a également évoqué "une histoire officielle totalement réécrite", qui "ne s'appuie pas sur des vérités", mais sur "un discours qui repose sur une haine de la France".

LE 360