APRÈS AVOIR NIÉ L’EXISTENCE DE LA «RASD», UN DIRIGEANT DU POLISARIO SE FAIT RETIRER SON PASSEPORT DIPLOMATIQUE ALGÉRIEN

jeu, 12/30/2021 - 00:28

Le ministre du Polisario chargé des «territoires occupées et de la diaspora», Mustafa Ali Sid Al-Bachir, vient d’être sanctionné par le régime algérien pour avoir nié l’existence de la «RASD». Son passeport diplomatique algérien lui a été retiré, malgré une interview à l’APS où il reprend in extenso la propagande algérienne anti-marocaine.

Après sa rencontre des 19-20 décembre 2021 dans la banlieue parisienne avec certains membres de la diaspora sahraouie établie en Europe, devant lesquels il a déconstruit la propagande algérienne sur le Sahara marocain, Mustafa Ali Sid Al-Bachir était très attendu cette semaine en Algérie.

 

Le ministre dit «des territoires occupés et de la diaspora» avait ainsi déclaré que la «RASD» n’existe pas, que le chef du Polisario n’a aucun pouvoir et encore moins son prétendu gouvernement, reconnaissant que c’est le régime algérien qui entretient et manipule tout ce vilain monde.

 

Mais aussi vraies que soient les surprenantes confessions faites à Mantes-la-Jolie par ce dirigeant du Polisario, son retour en Algérie était périlleux, connaissant les risques qu’il encourait pour sa liberté, voire sa vie.

 

Certes, l’homme a été contraint par les services algériens d’accorder un entretien et donner des déclarations à la presse officielle locale.