Polisario : Naissance d’une opposition radicale à Brahim Ghali

mer, 05/11/2022 - 11:13

Une nouvelle enseigne opposée à la ligne de la direction du Polisario, a vu le jour hier dans les camps de Tindouf. Ses promoteurs, réunis sous la bannière du «Groupe de redressement révolutionnaire», se veulent une alternative à Brahim Ghali alors que le mouvement séparatiste se prépare pour son congrès en décembre.

Ils plaident pour un «renouvellement des élites», notamment dans les rangs des milices armées du Front et condamnent les conditions de la reprise des armes contre le Maroc. Ils appellent aussi à une évaluation des 18 mois de «guerre» contre le royaume. «Il est totalement absurde d’entamer cette expérience avec les mêmes composantes, les mêmes idées et les mêmes mécanismes et de prévoir des résultats différents», indiquent-ils dans un communiqué parvenu à Yabiladi.

Dans son programme politique, le «Groupe de redressement révolutionnaire» souhaite instaurer une «séparation entre l’Etat et le mouvement (Polisario) et l’élection d’un vice-secrétaire général du Polisario, qui soit considéré vice-président de l’Etat».

Les principaux animateurs de ce groupe avaient mené l’opération de blocage du passage d’El Guerguerate en automne 2020, contre l’avis de Brahim Ghali. Après l’intervention des Forces armées royales (FAR), du 13 novembre 2020, ils étaient actifs sur les réseaux sociaux où ils diffusaient leurs idées radicales.

 

Mohammed Jaabouk

YABILADY