Un dernier mot : Cheikhna Ould Nenni face à l’adversité…

sam, 05/14/2022 - 12:54

Pour qui connaît le personnage, c’est pénible d’entendre certains blogueurs désinformés par les ennemis de Cheikhna Ould Nenni répéter sur internet qu’il aurait été nommé ambassadeur à l’Unesco pour se faire soigner comme s’il s’agissait d’un incompétent ou d’un handicapé incapable d’exercer sa charge. Sans entrer dans les détails de la santé de Cheikhna dont je ne sais rien sinon qu’il avait une douleur au genou, je tiens tout de même à inviter les lecteurs à réfléchir pour ne pas avaler n’importe quoi. 

Pour se convaincre de sa santé, machallah sans même le connaître ni le fréquenter, il suffit de voir sur internet via les photos de ses activités combien il est actif professionnellement comme ambassadeur déjà au Niger, à Dakar et maintenant à L’Unesco et à la Francophonie à Paris sans parler de ses activités caritatives quand il est à Nouakchott. On a pu remarquer récemment qu’il n’utilise hamdoullah plus sa béquille, c’est dire que sa douleur au genou est en voie de guérison inch’allah.

Pour le reste, pour qui connaît le patron de presse qu’il a été, l’homme de réseaux dans toutes les sphères de la société du plus humble niveau au plus complexe, à entendre ceux qui l’ont côtoyé comme ambassadeur, qui peut imaginer qu’il ait eu besoin d’attendre d’aller mieux pour chercher un poste en Europe soit-disant pour se faire soigner ?

S’il avait besoin d’un appui pour cette supposée urgence médicale, indépendamment de son CV et de ses réseaux, ses liens familiaux très proches avec l’ex tout puissant chef d’Etat-major général des armées, devenu le président Ghazouani, ne l'eussent certainement pas laissé sans soutien.

Vu qu’il s’agit de santé, la discrétion que l’homme applique à sa vie, dans tous les domaines, empêche ses amis de le défendre si besoin était. Personnellement, je me permets cette indélicatesse qu'il va me reprocher car je trouve insupportable la désinformation à outrance à ce sujet. 

Cheikhna Ould Nenni est machallah en pleine possession de tous ses moyens physiques et intellectuels mais ses ennemis gratuits font feu de tout bois même indécent. On lui reproche d’être un homme de pouvoir comme il y a en d’autres sauf que lui est plus discret et ne répond pas à ceux qui lui veulent du mal.

La dernière tentative en date fut de le présenter comme la tête pensante d’un misérable trafic de terrains comme s’il avait besoin de ça pour en être légalement propriétaire. Il a laissé le venin de la désinformation faire son chemin via des blogueurs en exil qui servent parfois malgré eux de caisse de résonance aux ennemis des uns et des autres qui les alimentent en salades ; puis Cheikhna a dû se manifester un peu pour défendre son honneur. Comme il ne pouvait pas répondre personnellement à quelques zigs dont les vociférations occupent l’espace public assoiffé de cancans, il n’a pas même pris un avocat pour faire un communiqué à sa place. 

Il a juste envoyé à la presse quelques documents pour en finir avec ces attaques absurdes mais qui laissent des traces car ne dit-on pas «  calomniez ! calomniez ! Il en restera toujours quelque chose ».  En plus, il n’a pas même choisi les journalistes amis. Je n’ai moi-même pas été contacté. J'ai mal pris cette négligence au point de refuser de partager le lien vers ses documents. C'est ensuite que j'ai compris qu'il a préféré envoyer ses documents à la presse d’opposition de sorte qu’on ne puisse pas soupçonner une indulgence.

Ainsi al-alakhbar.info a sorti ses documents et même un célèbre journaliste indépendant d’opposition à Aziz et très proche de Bouamatou a dû prendre note de ces documents.

Cheikhna Ould Nenni est un homme apprécié de tous ceux qui le connaissent. Il ne manque jamais une occasion de rendre service gratuitement dès qu’il le peut et vu ses compétences, sa personnalité, son caractère, son sang-froid à toutes épreuves, son parcours, sa parfaite connaissance de la société et des arcanes du pouvoir, il est tout indiqué pour être directeur de cabinet du président. Hélas, étant l’oncle de la 1ère dame, le président doit se passer de ses services à ce niveau sinon les jaloux iraient encore tympaniser la république comme s’il s’agissait d’un poste indu.

Il y a 2 ans, je ne connaissais pas personnellement Cheikhna même s’il est mon oncle maternel. Un jour alors que j’étais assiégé de partout par mille soucis dus à des esprits malveillants, j’ai reçu un coup de fil de lui m’assurant de son soutien afin d'apaiser les circonstances puis j’ai eu l’honneur de connaître l’homme plein d’humour qui n'a jamais rien demandé au journaliste que je suis ni même au communicant, en échange d’un service inestimable qu’il m’a rendu.

Reste que je ne puis me taire face à des basses attaques le concernant comme d’ailleurs, en 15 ans d’activisme, j’ai défendu mille personnes que je n’ai jamais connues. Le silence face à la désinformation est une forme de complicité…

Ensuite, j’ai découvert sur internet que je ne fus pas le seul à qui il a tendu la main gratuitement mais il s’agit souvent de citoyens lambdas. Je sais très bien que l’homme est redoutable et je n’aimerais pas être de ses ennemis mais en ce qui le concerne, être redoutable signifie surtout avoir les moyens de se défendre contre tous sachant que sa formule favorite est « je ne suis qu’un simple mortel… »

Tant que je ne lui connaîtrais aucune bassesse ni affaire économique scabreuse sur le dos des citoyens comme on en connaît mille dans le pays, il aura tout mon respect et même mon admiration pour son courage et sa leçon de vie face à l’adversité...

VLANE A.O.S.A